Par : Nord Sud Honda

Depuis 2011, Honda propose une version hybride de sa populaire Freed sur le marché japonais. Cette année, la Freed proposera des caractéristiques renouvelées et plus écoresponsables. Un nouveau tournant écologique pour Honda?

La Freed 2017, une mini-fourgonnette sous-compacte basée sur le même format que la Fit, comportera un moteur avec des composantes magnétiques faisant usage de moins d’éléments des terres rares (ETR) tels que le terbium ou le dysprosium. Grâce à cette initiative, Honda sera en mesure de s’émanciper de sa dépendance envers la Chine, responsable de la production de plus de 90% des ETR à l’échelle mondiale.

honda_freed.png

Les processus d’extraction et de raffinage des terres rares sont responsables du rejet d’une grande quantité de métaux lourds, d’acide sulfurique et d’éléments radioactifs cancérigènes dans l’environnement. Largement utilisés dans l’industrie électronique et dans la conception de moteurs hybrides, ils constituent une menace écologique ainsi que pour la santé des habitants résidant à proximité des sites d’extraction.

Le nouveau processus utilisé dans la conception du moteur hybride de la Freed, appelé « méthode par déformation chaude », élimine la nécessité de faire appel à des métaux lourds et réduira les coûts de production de ces moteurs tout en leur conférant un poids plus léger. Honda estime que le coût de production des aimants du moteur sera réduit de 10% tandis que le poids de ceux-ci sera réduit de 8%.

Avec une consommation de 5,5 L aux 100 km, la Honda Freed offrait déjà une alternative écologique intéressante du point de vue de l’économie d’essence pour les consommateurs japonais. Parions que la nouvelle méthode de production utilisée pour ses moteurs amènera de nombreux autres bienfaits sur la santé de la population et de l’environnement.